The FINA wiki is currently being maintained. You can safely read all content, but please don't edit anything here!

Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Claude Ménestrier - 1633-5-5

From Fina Wiki


Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Claude Ménestrier - 1633-5-5
FINA IDUnique ID of the page  10674
InstitutionName of Institution. Montpellier, Bibliothèque de l’Ecole de Médecine
InventoryInventory number. Ms. H 271, f° 103
AuthorAuthor of the document. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
RecipientRecipient of the correspondence. Claude Ménestrier
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . May 5, 1633
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Aix-en-Provence 43° 31' 47.42" N, 5° 26' 50.89" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation.
LiteratureReference to literature. Tamizey de Larroque 1894 vol. 5, lettre LIV, p. 633-6361
KeywordNumismatic Keywords  roman, gordianus, medaglions, coin price
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631048/f649.item.r=claude menestrier correspondance
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 5 mai 1633 (d’Aix) : « J’ai reçu votre lettre du 9 du passé, où j’ai appris le souvenir que vous avez eu de moyen me retenant ces petits vases et écuellons de bronze, et m’en voulant procurer d’autres avec le dessin de ce trépied que vous avez trouvé sur une base de la vigne du cardinal Borghese dont je vous suis bien redevable, aussi bien que de ce médaillon de Gordian si extravagant dont je plains bien le revers, pour les notices qu’il nous eusse pu fournir, tant en ses figures qu’en l’intégrité du poids de la pièce, à laquelle j’eusse volontiers renoncé à ce prix là d’en pouvoir tirer ces notices, au quel cas elle eusse été trop belle pour un homme de si peu de considération que moi, mais ce ne nous sera pas une petite consolation en cette perte, ou ignorance, de voir un jour les fragments ou reliques que vous nous en avez voulu faire avoir » ; « Nous attendrons la venue de ce jeune orfèvre apprenti de feu Quarteron » (Montpellier, Bibliothèque de l’École de Médecine; Tamizey de Larroque 1894 vol. 5, lettre LIV, p. 633-636).

References

  1. ^ Tamizey de Larroque 1894 vol. 5