Difference between revisions of "Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Nicolaas Rockox - 1617-9-10"

From Fina Wiki
Line 6: Line 6:
 
|Coordinates=43.52984, 5.44747
 
|Coordinates=43.52984, 5.44747
 
|Associated persons=Antonio Agustin; Jacques de Bie; Hubert Goltzius; Charles Brooman; Filippo Paruta; Wenceslas Cobergher; François Billot; Vincenzo Mirabella; Charles III de Croÿ, duke of Arschot; Giulio Cesare Capaccio
 
|Associated persons=Antonio Agustin; Jacques de Bie; Hubert Goltzius; Charles Brooman; Filippo Paruta; Wenceslas Cobergher; François Billot; Vincenzo Mirabella; Charles III de Croÿ, duke of Arschot; Giulio Cesare Capaccio
|Literature=Ruelens 1885, VII, p. 105-106; Callataÿ 2017, p. 100-101, n° 107.
+
|Literature=Goltzius 1581; Agustin 1592; Paruta 1612; Mirabella 1613; Jacques de Bie 1615; Ruelens 1885, VII, p. 105-106; Callataÿ 2017, p. 100-101, n° 107.
 +
|Numismatic keyword=Greek; book; plates; Sicily; collection; Syracuse
 +
|CorrespondenceLanguage=French
 
|Link=http://www.numisbel.be/KBGN%20175_Callatay.pdf
 
|Link=http://www.numisbel.be/KBGN%20175_Callatay.pdf
 
|Grand document=10 Sept. 1617 (from Paris): “Nous avons vu les Dialogues d’Augustin que votre Jacques de Bie a réimprimé et avions déjà auparavant ce qu’il a fait du duc d’Arschot, où je remarquai d’excellentes pièces de votre cabinet, mais s’il nous donne le Golzius, il nous obligera grandement. Le plus grand mal que j’en tienne est la longueur, n’estimant pas que, s’il veut continuer ledit Golzius, il ne soit longues années après cet ouvrage. Si cependant il voulait m’obliger de tant que de faire imprimer une épreuve de chacune des planches qu’il a de pièces grecques, ainsi que celles de la Sicilia et Magna Grecia, qu’il a déjà été imprimé, je lui en demeurerais grandement redevable et les paierait volontiers ce que vous diriez. Votre lettre me fait entendre quel est son dessein en l’édition dedites pièces grecques non encore imprimée ; possible le pourrais-je aider à une bonne partie de la suite qu’il lui faut, car j’ai assemblé plusieurs milliers de médailles grecques, tant devant qu’après la subjection de l’Empire romain, avec lesquelles je pourrais lui bailler de grands suppléments s’il voulait” ; PS: “Je vous prie de faire mes communications à Messieurs Bromans, Coberger et Billot et me donner de leurs nouvelles. Si M. de Bie fait réimprimer la Sicilia, il serait bien à propos qu’il ajoutât tout plein de médailles dudit pays, inconnues audit Golzius et lesquelles se trouvent imprimées en 1612, en un livre in-f° fort rare de Philippo Paruta, Sicilien. Il y a encore un autre qui en a ajouté quelques unes à la Siracuse, nommé G.V. Mirabella, mais il n’est pas séparable du Paruta. César Capaccio en a ajouté tout plein à la Magna Grecia” (Ruelens 1885, VII, p. 105-106).
 
|Grand document=10 Sept. 1617 (from Paris): “Nous avons vu les Dialogues d’Augustin que votre Jacques de Bie a réimprimé et avions déjà auparavant ce qu’il a fait du duc d’Arschot, où je remarquai d’excellentes pièces de votre cabinet, mais s’il nous donne le Golzius, il nous obligera grandement. Le plus grand mal que j’en tienne est la longueur, n’estimant pas que, s’il veut continuer ledit Golzius, il ne soit longues années après cet ouvrage. Si cependant il voulait m’obliger de tant que de faire imprimer une épreuve de chacune des planches qu’il a de pièces grecques, ainsi que celles de la Sicilia et Magna Grecia, qu’il a déjà été imprimé, je lui en demeurerais grandement redevable et les paierait volontiers ce que vous diriez. Votre lettre me fait entendre quel est son dessein en l’édition dedites pièces grecques non encore imprimée ; possible le pourrais-je aider à une bonne partie de la suite qu’il lui faut, car j’ai assemblé plusieurs milliers de médailles grecques, tant devant qu’après la subjection de l’Empire romain, avec lesquelles je pourrais lui bailler de grands suppléments s’il voulait” ; PS: “Je vous prie de faire mes communications à Messieurs Bromans, Coberger et Billot et me donner de leurs nouvelles. Si M. de Bie fait réimprimer la Sicilia, il serait bien à propos qu’il ajoutât tout plein de médailles dudit pays, inconnues audit Golzius et lesquelles se trouvent imprimées en 1612, en un livre in-f° fort rare de Philippo Paruta, Sicilien. Il y a encore un autre qui en a ajouté quelques unes à la Siracuse, nommé G.V. Mirabella, mais il n’est pas séparable du Paruta. César Capaccio en a ajouté tout plein à la Magna Grecia” (Ruelens 1885, VII, p. 105-106).
 
}}
 
}}

Revision as of 22:36, 16 September 2019


Nicolas-Claude Fabri de Peiresc - Nicolaas Rockox - 1617-9-10
FINA IDUnique ID of the page  687
InstitutionName of Institution.
InventoryInventory number.
AuthorAuthor of the document. Nicolas-Claude Fabri de Peiresc
RecipientRecipient of the correspondence. Nicolaas Rockox
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . September 10, 1617
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Aix-en-Provence 48° 51' 23.80" N, 2° 21' 5.40" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. Antonio Agustin, Jacques de Bie, Hubert Goltzius, Charles Brooman, Filippo Paruta, Wenceslas Cobergher, François Billot, Vincenzo Mirabella, Charles III de Croÿ, duke of Arschot, Giulio Cesare Capaccio
LiteratureReference to literature. Goltzius 15811, Agustin 15922, Paruta 16123, Mirabella 16134, Jacques de Bie 16155, Ruelens 1885, VII, p. 105-1066, Callataÿ 2017, p. 100-101, n° 107.7
KeywordNumismatic Keywords  greek, book, plates, sicily, collection, syracuse
LanguageLanguage of the correspondence French
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia http://www.numisbel.be/KBGN%20175 Callatay.pdf
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

10 Sept. 1617 (from Paris): “Nous avons vu les Dialogues d’Augustin que votre Jacques de Bie a réimprimé et avions déjà auparavant ce qu’il a fait du duc d’Arschot, où je remarquai d’excellentes pièces de votre cabinet, mais s’il nous donne le Golzius, il nous obligera grandement. Le plus grand mal que j’en tienne est la longueur, n’estimant pas que, s’il veut continuer ledit Golzius, il ne soit longues années après cet ouvrage. Si cependant il voulait m’obliger de tant que de faire imprimer une épreuve de chacune des planches qu’il a de pièces grecques, ainsi que celles de la Sicilia et Magna Grecia, qu’il a déjà été imprimé, je lui en demeurerais grandement redevable et les paierait volontiers ce que vous diriez. Votre lettre me fait entendre quel est son dessein en l’édition dedites pièces grecques non encore imprimée ; possible le pourrais-je aider à une bonne partie de la suite qu’il lui faut, car j’ai assemblé plusieurs milliers de médailles grecques, tant devant qu’après la subjection de l’Empire romain, avec lesquelles je pourrais lui bailler de grands suppléments s’il voulait” ; PS: “Je vous prie de faire mes communications à Messieurs Bromans, Coberger et Billot et me donner de leurs nouvelles. Si M. de Bie fait réimprimer la Sicilia, il serait bien à propos qu’il ajoutât tout plein de médailles dudit pays, inconnues audit Golzius et lesquelles se trouvent imprimées en 1612, en un livre in-f° fort rare de Philippo Paruta, Sicilien. Il y a encore un autre qui en a ajouté quelques unes à la Siracuse, nommé G.V. Mirabella, mais il n’est pas séparable du Paruta. César Capaccio en a ajouté tout plein à la Magna Grecia” (Ruelens 1885, VII, p. 105-106).

References

  1. ^  Goltzius, Hubert (1581), Graecia sive historiae urbium et populorum Graeciae ex antiquis numismatibus restitutae. Liber primus, Bruges.
  2. ^  Agustin, Antonio (1595), Dialoghi di Don Antonio Agostini intorno alle medaglie etc., Rome.
  3. ^  Paruta, Filippo (1612), Della Sicilia descritta con medaglie, Palermo, Maringo.
  4. ^  Mirabella, Vincenzo (1613), Dichiarazioni della pianta dell'antiche Siracuse, e d'alcune sclete medaglie d'esse e de' Principi che quelle possedettero
  5. ^ Jacques de Bie 1615 
  6. ^  Ruelens, Ch. (1885), "Les amis de Rubens. I. Nicolas Rockox", Bulletin-Rubens, II, pp. 89-124.
  7. ^  Callataÿ, Fr. de (2017), “Glory and misery of Belgian numismatics from the 16th to the 18th c. as seen through three milestones (Goltz 1563, Serrure 1847 and the Dekesels) and private correspondences”, in J. Moens (ed.), 175 years of Royal Numismatic Society of Belgium. Proceedings of the Colloquium ‘Belgian numismatics in perspective (Brussels, 21 May 2016’), Brussels, pp. 37-129.