Search by property

From Fina Wiki

This page provides a simple browsing interface for finding entities described by a property and a named value. Other available search interfaces include the page property search, and the ask query builder.

Search by property

A list of all pages that have property "Grand documentOriginal passage from the "Grand document"." with value "-Lettre du 4 oct. 1788 (de Paris) : « J’ai l’honneur de vous envoyer deux exemplaires du second volume des Pierres gravées de M. le duc d’Orléans. Le premier est pour vous comme nous en sommes convenus ; le second est destiné pour M. le comte de Rosenberg. Au lieu des 45 (livres) que vous voudrez bien vous faire payer pour ce dernier par son Excellence, je vous prierai de me faire parvenir encore un exemplaire de votre Choix de pierres gravées du cabinet de l’Empereur. J’ai lu cet ouvrage avec empressement et beaucoup d’intérêt. La plupart des pierres qui y sont décrites, surtout les premières, sont infiniment précieuses, et vos explications plus précieuses encore. On doit vous savoir un gré infini de l’indication que vous avez donnée des pays où l’on pourrait retrouver ces belles matières, qu’il semble que la nature ait formées avec une sorte de complaisance, et dont les / artistes grecs ont si bien su profiter. La forme qui représente Orestes matricide est devenue entre vos mains un sujet d’autant plus intéressant qu’il explique le bas-relief qui avait causé tant d’embarras à Winckelmann. Il eût été à désirer que vous eussiez trouvé des artistes qui eussent répondu à vos vues ; mais où en trouver maintenant. Il faut pourtant convenir que votre ouvrage, tant pour les gravures, et l’exécution typographique, doit être mis au rang des plus beaux. Vous pouvez croire que je le ferai connaître ici, et que j’engagerai nos amateurs à se le procurer. Je ne sais comment vous exprimer ma reconnaissance pour les choses honnêtes que vous avez bien voulu dire de notre ouvrage, malgré les fautes qui s’y sont glissées, et que j’ai reconnues depuis. J’ai l’honneur d’être avec un inviolable attachement, Monsieur Votre très humble et très obéissant serviteur Le Blond » (Vienne, Kunsthistorisches Museum, lettre 20 ; Callataÿ 2013, p. 229-230).". Since there have been only a few results, also nearby values are displayed.

Showing below up to 2 results starting with #1.

View (previous 50 | next 50) (20 | 50 | 100 | 250 | 500)


    

List of results

    • Abbé Leblond - Joseph Eckhel - 1788-10-4  + (-Lettre du 4 oct. 1788 (de Paris) : « J’ai-Lettre du 4 oct. 1788 (de Paris) : « J’ai l’honneur de vous envoyer deux exemplaires du second volume des Pierres gravées de M. le duc d’Orléans. Le premier est pour vous comme nous en sommes convenus ; le second est destiné pour M. le comte de Rosenberg. Au lieu des 45 (livres) que vous voudrez bien vous faire payer pour ce dernier par son Excellence, je vous prierai de me faire parvenir encore un exemplaire de votre Choix de pierres gravées du cabinet de l’Empereur. J’ai lu cet ouvrage avec empressement et beaucoup d’intérêt. La plupart des pierres qui y sont décrites, surtout les premières, sont infiniment précieuses, et vos explications plus précieuses encore. On doit vous savoir un gré infini de l’indication que vous avez donnée des pays où l’on pourrait retrouver ces belles matières, qu’il semble que la nature ait formées avec une sorte de complaisance, et dont les / artistes grecs ont si bien su profiter. La forme qui représente Orestes matricide est devenue entre vos mains un sujet d’autant plus intéressant qu’il explique le bas-relief qui avait causé tant d’embarras à Winckelmann. Il eût été à désirer que vous eussiez trouvé des artistes qui eussent répondu à vos vues ; mais où en trouver maintenant. Il faut pourtant convenir que votre ouvrage, tant pour les gravures, et l’exécution typographique, doit être mis au rang des plus beaux. Vous pouvez croire que je le ferai connaître ici, et que j’engagerai nos amateurs à se le procurer. Je ne sais comment vous exprimer ma reconnaissance pour les choses honnêtes que vous avez bien voulu dire de notre ouvrage, malgré les fautes qui s’y sont glissées, et que j’ai reconnues depuis. J’ai l’honneur d’être avec un inviolable attachement, Monsieur Votre très humble et très obéissant serviteur Le Blond » (Vienne, Kunsthistorisches Museum, lettre 20 ; Callataÿ 2013, p. 229-230).m, lettre 20 ; Callataÿ 2013, p. 229-230).)