Charles-César Baudelot de Dairval - Pierre Bayle - 1686-8-31

From Fina Wiki
Revision as of 07:14, 21 July 2019 by FDeCallatay (talk | contribs)


Charles-César Baudelot de Dairval - Pierre Bayle - 1686-8-31
FINA IDUnique ID of the page  1532
InstitutionName of Institution. London, British Library
InventoryInventory number. Sloane Ms. 130, f° 7-14b
AuthorAuthor of the document. Charles-César Baudelot de Dairval
RecipientRecipient of the correspondence. Pierre Bayle
Correspondence dateDate when the correspondence was written: day - month - year . August 31, 1686
PlacePlace of publication of the book, composition of the document or institution. Paris 48° 51' 23.80" N, 2° 21' 5.40" E
Associated personsNames of Persons who are mentioned in the annotation. François de Camps, Pierre Rainssant
LiteratureReference to literature.
KeywordNumismatic Keywords 
LanguageLanguage of the correspondence
LinkLink to external information, e.g. Wikpedia http://bayle-correspondance.univ-st-etienne.fr/?Lettre-618-Charles-Cesar-Baudelot
Map
Loading map...
Grand documentOriginal passage from the "Grand document".

-Lettre du 31 août 1686 (Paris) : « Voici deux petites pieces que je vous envoye encor par la voye de Mr Rainssant …voyla tout ce que je scay pour le present si ce n’est […] que Mr l’evesq[ue] de Pamiers a fait graver ses médaillons et ses plus belles médailles pour nous les donner en suite avec une espece de commentaire « (Lettre 618).

RemarksRemarks regarding the annotation. (fr)

(note d’Anthony MacKenna : Baudelot de Dairval évoque François de Camps (1643-1723) comme évêque de Pamiers, quoique ce jeune intrigant n’eût jamais reçu ses bulles : voir Lettre 449, n.17. Proche d’Hyacinthe Serroni et de Léon Bacoué, cet ancien moniteur aux petites écoles de Port-Royal, devenu abbé de Signy, numismate accompli et qui avait par ce moyen cultivé la faveur du Père François d’Aix de La Chaize, allait publier, quelques années plus tard, ses Selectioria numismata in ære Maximi moduli musæi Illustrissimi D.D. Francisci de Camps Abbatis Sancti Marcelli, Ecclesiæ Appamiensis Episcopi designati. Pars prima (Parisiis 1690, folio) avec des planches gravées par François Ertinger. François de Camps fut un intrigant ambitieux, certes, mais aussi homme de goût et un véritable connaisseur en peinture, comme on voit par l’étonnante histoire des portraits des douze apôtres par Georges de La Tour, conservés à Albi : voir J.C. Boyer, « Les Apôtres de Georges de La Tour, de Paris à Albi », in Les Apôtres de Georges de La Tour. Réalités et virtualités, Catalogue du Musée Toulouse-Lautrec, Albi (Paris 2004), p.47-60). (fr)